En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

La Whâ

La Whâ

Par admin BOUVIER, publié le mercredi 22 juin 2016 18:30 - Mis à jour le mercredi 30 novembre 2016 15:06

Une fanfare aurait été présente dès l’arrivée du Prytanée à La Flèche sous le premier empire. Toutefois, son apparition officielle date de 1835 sous l’impulsion de l’élève Filhiol de Camas.

Composée d’élèves et de personnels du lycée, elle compte jusqu’à une trentaine d’exécutants dans les années 1870.

En Octobre 1940, le Prytanée s’installe à Valence et il n’est plus question de musique. Cependant l’école préparatoire militaire d’Autun s’est aussi repliée à Valence, avec sa musique : la rivalité contribuera à recréer une musique au Prytanée, qui effectue sa première sortie officielle au printemps 1941.

Le lycée réintègre La Flèche en 1943. La musique attendra encore un an avant de réapparaître sous l’impulsion des élèves. Un nouveau chef de musique est affecté en 1945 : l’ADC Brachet. Les effectifs fluctuent selon les années scolaires, et les chefs se succèdent.

De 1949 à 1952 l’adjudant Woisson donne un nouvel essor à la musique. A son départ pas de successeur et l’élève Techer prend en mains la destinée de la musique jusqu’au défilé du 14 juillet 52 sur les Champs-Élysées.

En 1959 un chef de musique militaire est nommé au Prytanée : le sous-lieutenant Gully. En six années il amènera la fanfare du Prytanée à un niveau jamais atteint auparavant. C’est à lui que la formation doit son surnom de « WH » due à un léger défaut d’élocution « Le plus bel instrument c’est la voix (WHÂ) humaine ». Puis lui succèdent les lieutenants Pannier et Gallais, poursuivant dans la voie tracée par le sous-lieutenant Gully.

De tous temps la musique du Prytanée représente l’âme du lycée et restera son meilleur ambassadeur.